Factibus :

Substantif masculin,
invariable

Ensemble de faits,
d'évènements,
petits ou grands,
passés, présents
ou futurs
pouvant être
organisés,
partagés,
illustrés
et présentés
en forme de
chronologies,
enquêtes,
biographies,
journaux,
chroniques,
filmographies,
blogs,
agenda ..

i.e.

'Tu as vu le factibus
sur l'affaire Madoff :
c'est incroyable.'

'Les prochaines
réunions seront
annoncées
sur le factibus
de l'association.'

'Trop mortel
le factibus
de Kevin
sur ses meufs.'

En savoir plus,
découvrir des centaines
d'autres factibus,
créez vos factibus.



Christine Boutin
Ancienne journaliste, Christine Boutin est présidente du Parti chrétien-démocrate, mouvement politique associé à l'UMP. Auteur de la proposition du Dividende universel et d’une proposition de loi instituant le droit au logement opposable, Cette femme politique s’est battue pour l’amélioration des conditions de détention en plaidant pour une politique sociale dans les prisons et l'instauration d'un revenu minimum pour les détenus.
L'auteur de ce factibus est Julie. Il s'agit d'une version à jour susceptible d'être enrichie de nouveaux évènements.

19446 Février Naissance de Christine Martin à Levroux (Indre)

1964Elle obtient sa maitrise en Droit public après avoir suivi ses études au Lycée Balzac de Tours puis à l'Université de Paris.

1964Christine Boutin travaille comme chargée de communication au bureau des relations extérieures du CNRS jusqu'en 1969.

1967Elle épouse son cousin germain, Louis Boutin, informaticien avec qui elle aura plus tard trois enfants : Loïc, Armelle et Pierre-Yves.

1973Elle devient adjointe du Secrétaire général du Crédit Agricole jusqu'en 1979

1977Elle débute sa carrière politique comme Conseillère municipale d'Auffargis, petit village des Yvelines.

1979Christine Boutin est journaliste au mensuel Dossier familial jusqu'en 1986.

1980Christine est élue maire d'Auffargis, fonction qu'elle exerce jusqu'en 1983.

1982Elle adhère à l'UDF de Michel Poniatowski et Valéry Giscard d'Estaing.

1986Christine obtient l'investiture du parti et est élue Députée de la Xème circonscription des Yvelines.

1988Elle est membre du Conseil supérieur de l'adoption où elle s'oppose fermement à l'adoption d'enfants par des couples homosexuels.

1992Publication de son ouvrage Une éthique sans citoyen

1993Elle co-fonde l'Alliance pour les Droits de la Vie (ADV), une association de lutte anti-avortement, anti-pilule du lendemain et anti-préservatif, considérée comme proche de l'Opus Dei.

1994Elle participe à l'élaboration de la loi bioéthique.

1994Sortie de son livre Pour la défense de la vie

1995Christine Boutin est nommée Consulteur (sorte d'expert consulté) auprès du Conseil pontifical pour la famille, créé au Vatican par Jean-Paul II.

1998Elle est nommée Vice-présidente du Centre national d'information sur la drogue (CNID).

1998Christine Boutin devient la principale opposante au Pacte Civil de Solidarité (PACS).

1999Christine boutin conduit la manifestation anti-Pacs qui rassemble plus de 100.000 personnes à Paris.
Son engagement militant pour les droits de la vie la conduit également à prendre position contre le mariage homosexuel et contre l'euthanasie, mais aussi contre la peine de mort et plus tard sur diverses questions de société où elle montrera une plus grande ouverture, en particulier au niveau social.

1999Publication du livre de Christine Boutin, Les larmes de la République.

2001Christine Boutin est exclue de l'UDF car elle décide de se présenter à l'élection présidentielle de 2002 alors que François Bayrou est officiellement désigné candidat du parti. Elle fonde et prend la présidence du Forum des Républicains Sociaux (FRS, La Droite Humaine.), un mouvement politique autonome qui s'associera l'année suivante à l'UMP.

2002Très floue sur un programme dont la mesure principale est le respect de la personne humaine, Christine boutin n'obtient au premier tour que 1,19% de suffrages exprimés (339.112 voix) et soutient Jacques Chirac au second tour.

2002Christine Boutin intègre l'Union pour la Majorité Présidentielle, renommé Union pour un Mouvement Populaire (UMP), dont elle devient aussitôt membre du Conseil exécutif.

2003Christine Boutin milite pour l'établissement d'un revenu minimum d'existence, garanti à toute personne : le dividende universel. Cette proposition économique permet à la fois de sortir de la misère, de marquer un nouveau sentiment d'appartenance et de favoriser la recherche d'activité. Elle résulte essentiellement de travaux d'économistes comme Yoland Bresson ou de philosophes comme Jean-Marc Ferry.

2005Lors du Référendum sur le projet de Constitution européenne, Christine fait campagne pour le Non, reprochant au Traité de ne pas faire référence aux racines chrétiennes de l'Europe.

2006Christine Boutin renonce à se présenter à l'élection présidentielle de 2007 et se rallie à Nicolas Sarkozy, alors président de l'UMP, dont elle devient l'une des conseillères politiques pendant la campagne pour l'élection présidentielle.

2006Sortie de son livre, Je ne suis pas celle que vous croyez.

2007Dès l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, Christine Boutin est récompensée par un poste de Ministre du Logement et de la Ville dans le gouvernement de François Fillon. Elle forme alors un cabinet marqué par la présence de nombreux catholiques dont un prêtre, le Père Jean-Marie Petitclerc.
Son directeur de cabinet, Jean-Paul Bolufer, doit démissionner quelques mois plus tard après le scandale sur l'appartement de standing de 190 m2 qu'il louait dans les beaux quartiers de Paris au prix d'un simple logement HLM.

2007Christine Boutin soutient l'opération 9 m2 organisée par l'association Trop c'est trop, qui milite pour l'application du numerus clausus (une place = un détenu) dans les prisons françaises.
Après la visite de plusieurs établissements pénitentiaires, Christine Boutin plaide également pour une politique sociale dans les prisons.

2008Elle prend position dans l'affaire Chantal Sébire, une mère de famille atteinte d'une tumeur incurable qui réclamait à la justice le droit de mourir. Christine Boutin se déclare scandalisée qu'on puisse envisager de donner la mort à cette femme parce qu'elle souffre et qu'elle est difforme.

2008Octobre Est débattu au Parlement son projet de loi intitulé Plan d'actions pour l'accès au logement.
Christine Boutin envisage de créer 500.000 logements par an dont 120.000 logements sociaux. Son objectif est également d'amener 70% des ménages français à devenir propriétaires de leur habitation, en particulier grâce au projet de maison à 15 euros par jour. L'initiative se révèle un échec.

2009Publication de l'ouvrage Chrétiens, de l'audace pour la politique.

200915 Janvier Par décret les attributions de Christine Boutin ont été restreintes au seul ministère du Logement sans secrétaire d'Etat délégué auprès d'elle.

2009Juin Le Forum des Républicains Sociaux de Christine Boutin se rebaptise Parti Chrétien-Démocrate.
La formation, qui compte quelque 7.000 adhérents et récuse toute approche confessionnelle, se donne pour principale ambition de défendre la sensibilité chrétienne.

200923 Juin Christine Boutin quitte son fauteuil de ministre lors du 3eme remaniement du gouvernement Fillon.

2009Décembre Une mission sur les conséquences sociales de la mondialisation lui est confiée pour alimenter en proposition le G20.

2010Avril Christine Boutin devient collaborateur de cabinet du ministre du Travail Eric Woerth, avec une rémunération de 9 500 € par mois qu'elle cumule à une retraite mensuelle de députée et conseillère générale de 8 600 €.
Selon Le Canard enchaîné, qui publie cette information le 9 juin 2010, cette nomination aurait permis à Nicolas Sarkozy de faire taire les critiques de l'ancienne ministre envers le gouvernement et d'écarter son éventuelle candidature à la présidentielle de 2012.
Face aux nombreuses réactions politiques et médiatiques, Christine Boutin déclare le lendemain poursuivre sa mission de façon gracieuse, et une semaine plus tard, les ministres en exercice renoncent à cumuler leur salaires avec leurs retraites parlementaires.

Quelques références pour en savoir plus :
Christine Boutin